les conseils pharma de léa

Qu’est-ce qu’un érythème fessier ?

L’érythème fessier du nourrisson plus simplement « les fesses rouges » est une rougeur du siège chez les enfants de moins de 2 ans. Il est assez fréquent tant que l’enfant porte des couches. Les fesses sont rouges, douloureuses, et chaudes et dans les cas les plus grave des ulcérations peuvent apparaitre témoignant d’une surinfection.

 

Quelles en sont les causes ?

L’irritation: L’érythème fessier est souvent du à une irritation de la peau provoquée par un contact prolongé avec les urines et les matières fécales qui créent un milieu humide et acide. Lorsque bébé a la diarrhée le risque est augmenté. Le frottement de la couche sur la peau de bébé peut également entrainer un erythème. Certaines couches sont plus irritantes que d’autres comme les couches de baignades par exemple.

LES CANDIDOSES :

Les traitements antibiotiques par voie orale et la diarrhée, peuvent favoriser le développement
ou la surinfection de l’irritation déjà présente par un champignon.

Quel traitement,
quelle crème pour un érythème fessier ?
Existe-t-il aussi des solutions naturelles ?

En général, l’érythème fessier se soigne facilement en changeant quelques habitudes et en suivant des règles strictes. Si les symptômes perdurent, il faudra consulter un médecin.

Voici quelques conseils :

Changer la couche de bébé plus souvent que d’habitude, dès qu’elle est sale (6 fois par jour en moyenne) en évitant de trop serrer la couche.
Pendant cette période éviter d’utiliser des lingettes ou autres produits parfumés, éviter également l’application de liniment.
Nettoyer les fesses de bébé avec de l’eau tout simplement ou un syndet sans savon (moins irritant) et pensez à bien sécher en tapotant sans oublier les plis.
soins naturels des les premières rougeurs: saupoudrez les fesses de bébé avec de l’argile blanche qui permet d’assécher, calmer les irritations et cicatriser la peau.
Vous pouvez également utiliser des couches en coton hydrophiles: cotocouche que vous glissez dans la couche culotte classique pour éviter que les fesses de bébé soit en contact avec la cellulose des couches classiques.
Il existe également des crème de change aux actifs naturels en pharmacie pour favoriser la réparation cutanée comme celles contenant du miel de Manuka connu pour ses propriétés cicatrisantes ou des sprays que l’on peut pulvériser directement sans avoir à étaler: cytelium de Aderma (éosine naturelle qui à l’avantage de ne pas être rouge) ou le spray change à l’oxyde de zinc, calendula et camomille BIO de Mustela qui ont l’avantage de laisser respirer la peau.

(Perso en tant que maman de trois petites filles dont des jumelles j’ai toujours utilisé le spray cytelium asséchant apaisant (99% d’ingrédients d’origine naturelle à base d’avoine Rhéalba® issue de l’agriculture biologique) en prévention et des les premières rougeurs !!)

En cas d’érythème plus intense, si la rougeur persiste, vous pouvez utiliser des pâtes à l’eau à base d’oxyde de zinc (par exemple oxyplastine) au niveau des rougeurs. Une couche épaisse de pâte d’oxyde de zinc va protéger la peau de votre bébé de l’urine et des selles jusqu’au prochain change

Si malgré tout l’érythème n’évolue pas bien consulter! Cela peut être le signe d’une surinfection fongique ou bactérienne dans ce cas il faudra avoir recours à des crèmes antifongiques ou antibiotiques disponible uniquement sur ordonnance.

Y a t il des produits qui au contraire doivent être évités?

Pendant cette période éviter l’utilisation de lingettes parfumées, de liniment ou de talc.

Comment prévenir les érythèmes fessiers ?

De manière générale, changer régulièrement votre bébé dès que sa couche est sale pour éviter ce phénomène de macération en milieu humide et acide. Vérifier toujours que la peau de bébé est sèche avant de refermer la couche sans frotter cette zone mais en tapotant ou avec un sèche cheveu (attention toutefois aux brulures). Vous pouvez tout à fait utiliser en prévention les pâtes à l’eau type oxyplastine non parfurmées ou spray décrits plus haut (Aderma, Mustela) en prévention après chaque change. Prenez soin de ne pas trop serrer les couches (laisser l’espace de 2 doigts à la taille). Pensez à vous lavez les mains avant et après chaque change! Et oui les gestes de barrières sont de rigueur dans ce cas!! Au quotidien, je vous conseille vivement l’utilisation du liniment plutôt que des lingettes afin de mieux prévenir et protéger la peau de bébé de l’agression crée par le port des couches. Certaines marques de couches sont plus ou moins irritantes n’hésitez pas à changer si le problème est très récidivant.