Les Conseils Pharma de Lea
Les problèmes hormonaux

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Acné, chute de cheveux, troubles du cycle, hirsutisme, excès de colère, dépression, infertilité, surpoids… Beaucoup de femmes sont dans une errance thérapeutique face au SOPK. 

Je vais vous aider à y voir plus clair:

Le SOPK réunit plusieurs symptômes regroupés en 3 critères: 2 critères sont nécessaires selon le diagnostic de Rotterdam pour poser un diagnostic du SOPK

Lorsque celui ci est posé c’est un soulagement pour certaines femmes qui peuvent enfin mettre un nom sur leurs mal-être mais il peut être source d’inquiétudes chez d’autres car les origines de la maladie sont mal identifiées et les traitements allopathiques sont symptomatiques et ne traitent pas la véritable cause de ce syndrome. 

Tout simplement car celle ci est due à plusieurs facteurs: certains sur lesquels on ne pourra pas agir (génétique, antécédents familiaux) mais d’autres sur lesquels vous pouvez améliorer les choses naturellement

Êtes-vous prêtes pour cela ?? 

 Tout d’abord, vous devez impérativement savoir si vous êtes insulino-résistantes! 

Car c’est un facteur d’entretien du SOPK et aggravant, mais qu’il est possible d’améliorer en modifiant votre alimentation, en pratiquant une activité physique régulière et également en micronutrition

Il existe également une composante inflammatoire chronique de bas grade sur laquelle vous devez agir notamment si elle est d’origine intestinale liée à une dysbiose, une perméabilité intestinale, une intolérance alimentaire non identifiée (lactose, gluten…).

Un excès de stress oxydatif, un stress chronique, un déséquilibre de la thyroïde, une surexposition aux perturbateurs endocriniens peuvent être également liés aux manifestations du SOPK !! Vous êtes toutes différentes…. 

La suite de ce post consiste à vous donner des pistes sur ce qu’il est possible de conseiller en phytothérapie et micro nutrition mais ce conseil doit-être personnalisé en fonction de vos symptômes, de vos analyses biologiques, de vos traitements! 

C’est le principe même de la micronutrition. Ce post ne remplace pas une consultation chez un professionnel et comme je vous l’ai dit auparavant il n’existe pas dans le cas du SOPK de remède miracle.. Vous devez également modifier votre mode de vie. Je ne pourrai donc pas répondre aux demandes personnelles en commentaires ou en privé pour éviter tout risque de mésusages.

Mais je tiens quand même à vous montrer tout ce que la phytothérapie et les micronutriments peuvent apporter un réel soutien en renforcement des mesures hygieno-diététiques notamment pour augmenter la sensibilité à l’insuline, réguler le taux de prolactine et agir au niveau central.

Bonne lecture et merci encore pour votre investissement

Voici un premier schéma pour vous rappeler comment se déroule un cycle menstruel classique et comment sont régulés nos hormones.

Dans le deuxième schéma, vous verrez ce qu’il se passe lorsqu’on souffre de SOPK. Il est important de bien comprendre le déséquilibre pour pouvoir améliorer les choses 🙂

Vous pourriez également aimer…

Pas de commentaires

    Laisser un commentaire