Les Conseils Pharma de Lea
Non classé

Comment soutenir et optimiser vos défenses immunitaires : solutions pour les adultes #CORONAVIRUS

Attention tous les informations données ici ne vous empêcheront pas d’attraper le coronavirus!! Ils vont simplement vous permettre d’en savoir plus sur votre système immunitaire et aussi vous permettre de l’optimiser et de le renforcer.

En temps normal il est intéressant de renforcer son système immunitaire (S.I) un mois avant la période hivernale ou de l’épidémie. Au vue de la situation actuelle et ne sachant pas comment cette pandémie va évoluer, on peut des maintenant prendre certaines mesures pour renforcer son système immunitaire (S.I.).

Mais la grande question est comment renforcer son SI de manière efficace ??

Pour cela, il est important de revoir certains points ensemble:

Tout d’abord le lien étroit entre système immunitaire et équilibre digestif : 

Il se trouve que l’intestin à un rôle très important sur notre immunité : 

1- un rôle de barrière

2- un rôle d’éducation et de contrôle de notre système immunitaire.

En effet au sein de notre intestin 3 acteurs principaux :

La muqueuse formée par une couche d’entérocytes formant 10 millions de villosités qui vont avoir pour rôle d’absorber les nutriments 

Le mucus intestinale: qui recouvrent la muqueuse la protège et l’hydrate. Il est aussi le nutriments de nos bactéries et leur points d’ancrage. Il a une activité anti microbienne et antifongique due aux peptides anti microbiens qu’il sécrètent. Il contient aussi des IgA en prévention de l’invasion de micro-organisme

LE GALT: le tissu lymphoïde de l’intestin associé à la muqueuse. Il s’agit d’un véritable SI très efficace ayant pour objectif de répondre à toute intrusion. 70% des cellules immunitaires de l’intestin se retrouvent dans le GALT. Il contient des LT (lymphocytes T), des LB (lymphocytes B), des plasmocytes, des macrophages et les plaques de payer qui ont pour rôle la production d’anticorps, d’IG A secrétoires qui vont permettre une défense locale et un contrôle de l’ensemble de l’immunité.

Lien immunité intestinale et immunité de l’organisme

La microbiote se met en place pendant les 2 premières années de la vie et va moduler l’immunité de l’organisme en polarisant en particulier les lymphocytes. Seuls nos bonnes bactéries peuvent éduquer nos cellules immunitaires : elles échangeants des infos avec nos lymphocytes pour les rendre compétents. Chaque espèce bactérienne va éduquer et rendre compétent une lignée de lymphocytes ainsi la diversité de nos espèces bactériennes va répondre à la diversité de nos lymphocytes et inversement.

Si vous avez une perturbation de la flore intestinale, il y a une diminution des bonnes bactéries d’ou une diminution de la lignée de lymphocytes associés: le niveau de compétence immunitaire diminue.

Comment renforcer sa flore ?

1- Les probiotiques:

Certaines souches de probiotiques spécifiques ont un effet prouvé sur le SI. Il permettent de restaurer la fonction de barrière de l’intestin. Ils ont une action antipathogène (bactériostatique, bactéricides) en inhibant leur adhésion dans le microbiote et augmentent l’efficacité du SI et la production d’IGA. Ils doivent être dosés en milliards d’UFC minimum pour être efficace!!!!! A prendre en dehors du repas..  Quelques exemples de souches très bien documentées pour leur effet sur l’immunité:

Bifidobacterium BB-12, Lactobacillus rhamnosus GG, lactobacillus acidophilus NCFM, lactobacillus plantarum Lp115, lactobacillus lc11

Les probiotiques ont une action rapide, mais transitoire. Il ne peuvent pas s’implanter dans notre flore sauf chez les moins de 3 ans.

Il est donc primordiale d’avoir une alimentation équilibrée et diversifiée ( manger que des pâtes en cette période de guerre comme le précise notre Président Emmanuel MACRON n’est pas une bonne idée!!!)

Contient que des souches extrêmement bien documentées sur leur efficacité sur le système immunitaire: Ferments lactiques: Lactobacillus rhamnosus GG, Lactobacillus acidophillus NCFM®, Lactobacillus casei Lc-11, Lactobacillus plantarum Lp-115, Bifidobacterium breve Synbalance BB, Bifidobacterium lactis BI-04 ; amidon de maïs; gélule d’origine végétale incolore (hydroxypropylmethylcellulose) ; antiagglomérant : sels de magnésium d’acides gras; gluconate de manganèse.

2- Les prébiotiques

Ils vont permettre de maintenir et developper une flore intestinale équilibrée. Pour vous donner une image simple les prébiotiques sont la nourriture de nos propres bactéries. Vous devez les intégrer au quotidien dans votre alimentation pour maintenir et developper sur du long terme une flore intestinale équilibrée. Mais alors les prébiotiques où les trouves t’on ?? Voici les principales sources:

les polyphénols: cacao, curvi, curcuma, muscade, noix, pistache, , curry, romarin, mures, myrtilles…

Les fibres solubles: psyllium, coeur d’artichauts, algues, son d’avoine, avocat, choux de bruxelle, patate douce, navet, orange,

Les béta glucanes : orge complète , flocons d’avoine complet, Shitaké. De manière générale favoriser les céréales complètes, le pain complet, sorgho complet;…

Les fructanes: chicorée racine (pas celle que vous buvez le matin), ail séché, poireau, oignon cuit, artichaut, asperge, salsifis cuits, bananes séchées, son de blé, pissenlit

Si vous intégrez du jour au lendemain ces aliments dans vos assiettes, vos bonnes bactéries vont devoir s’habituer, il est normal de ressentir des ballonnements et quelques gaz. Voici quelques conseils issu de ma formation OREKA https://www.oreka-formation.com sue les bases de la nutrition pour limiter ces sensations:

Ajouter des aromates à la cuisson (ail, oignon, curry, curcuma), pour les légumes secs (pois, haricot, fève, lentille) réaliser un trempage de 12 h avant de les cuisiner. Laver votre quinoa longuement avant cuisson.

Pour ceux qui le souhaite il existe également des prébiotiques en supplémentation, voici une petite sélection au choix

Biofilm de chez pileje: contient de l’inuline et des fructo-oligosaccharide

SHII-TA-KER de Holistica qui contient naturellement 3 polysaccharides

2’-fucosyllactose (issu de biofermentation). 

PREBIOLIFE de chez NUTRIXEAL: contient du 2 fucosyl lactose oligosaccharide majoritaire du lait maternel

Aucun autre ingrédient. Aucun excipient. 
Naturellement sans gluten, sans levure, sans maïs, sans soja, sans dioxyde de titane, sans OGM. 
Complément alimentaire garanti non irradié. 

3- La L-glutamine:

Acide aminé qui va renforcer la barrière intestinale, source d’énergie de nos cellules immunitaires et composé énergétique préféré du GALT contenu dans la viande, le poisson, les produits laitiers et les légumineuses. Elle stimule le SI en augmentant la réponse immunitaire mais aussi précurseur du glutathion un puissant anti-oxydant (cf prochain paragraphe). Elle est considéré comme le « ciment » de notre barrière intestinale. Voici 2

PERMEALINE de chez Pileje:

L-glutamine : 3 000 mg, Zinc : 7.5 mg – 75%*, Vitamine A : 400 µg ER – 50%*,Extrait de thé vert : 216 mg

Contient de la caféine (15mg/stick). Déconseillé aux enfants, adolescents, femmes enceintes ou allaitantes (présence de thé vert). Déconseillé en dehors des repas.

L-Glutamine 2000 mg, vitamine B6 (chlorhydrate de pyridoxine) 1,4 mg

Conseils alimentaires: Favoriser un régime riche en protéine 100g /j apporte 10 à 20 g environ.

En prévention supplémentation possible à raison de 1000 à 2000 mg/j en dose fractionnée pendant des cures de 10 j à renouveler plusieurs fois.

CI: cancer globule blanc, leucémie, lymphome /

4- Le glutathion

C’est tripeptide antioxydant très puissant. Il permet la défense intra cellulaire contre les radicaux libres et espèces oxygénées réactives. Il aide à recycler notamment la vitamine C et E et maintenir leur niveau dans les tissus. Une étude recette montre que lors d’une infection par la grippe il y a une diminution du taux de glutathion. Si vous êtes carencé vous avez plus de vulnérabilité face aux infections. Il faut préférer les formes sublinguales de glutathione réduit. Voici un produit de bonne qualité de chez Nutrixeal.

5- Le Zinc

Le Zinc: 80 % de la population n’a pas les apports recommandés de 15 mg / j. La supplementation en zinc améliore l’activité des lymphocytes T.

Les personnes âges absorbent moins bien le Zinc et les végetariens sont à risque de déficit car il est contenu dans les huitres, le boeuf, le crabe, et aussi germe de blé (mais moins bien assimilé).

Les signes évocateurs d’une carence sont un trouble voir une perte du goût et une perte de l’odorat.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25715353

http://Hiroyuki YANAGISAWA, Zinc Deficiency and Clinical Practice JMA…

Les personnes âgés absorbent moins bien le Zinc et les végetariens sont à risque de déficit car il est contenu dans les huitres, le boeuf, le crabe, et aussi germe de blé (mais moins bien assimilé).

le statut en zinc influence l’immunité anti-virale et c’est souvent les personnes les plus à risques qui sont carencées. En effet il il améliore la réponse anti-virales des patients carencés et diminue la réplication virale et de ce fait la symptomatique. Le zinc est également un inhibiteur de la réponse pro-inflammatoire.

Certains médicaments affecte également son taux dans notre organisme comme les diurétiques, les antagonistes calciques, les IEC, les glucocorticoides…

En préventif, il augmente l’immunité notamment des personnes âgées, les diabétiques, les femmes enceintes. Il faut prendre une forme amino-chelatée (bisglycinate de Zinc) pour une bonne assimilation telle que celle de chez NHCO.

La supplémentation en Vitamine B peut être justifiée chez les personnes âgées et les végétariens également. En effet une carence en vitamine B peut entrain une baisse des anticorps circulants et une baisse de l’immunité. Mais attention choisissez bien des formes naturelles télle que ULTRA VEGAN B de Holistica ou ORTHOSAMINE de NHCO qui est un complexe multivitaminé qui contient également des oligo-éléments et des acides aminés 🙂

Et les vitamines qu’en est il ??

1-La Vitamine D

Immunostimulatrice de l’immunité inné: elle augmente la production de peptides antimicrobiens, augmente la capacité phagocytaires des macrophages. Elle augmente la réponse cellulaire en activant les lymphocytes T et en augmentant la qualité de la mémoire. Plus de 80 % de la population est carencée d’ou l’importance de se supplémenter en hiver.

Les infection respiratoires basses sont plus fréquentes chez les personnes carencées.

Ergy D plus de Nutergia contient 800UI de vitamine D/goutte.

800 à 1000 UI/j chez un adulte. Privilégier les formes naturelles telle que celles ci quotidiennes plutôt que les ampoules tous les 3 mois qui ne permettent pas de maintenir un statut correcte en Vit D.

Attention patient avec une hypercalcémie, sous Dioxine, thiazide.

2- La Vitamine C

La vitamine C protège contre les radicaux libres, elle augmente l’action des lymphocyte et macrophage, et augmente les niveaux d’interférons.

Elle le Cofacteur de synthèse des Ig G,M ( immunoglobulines), stimule très rapidement le SI. 

Les supplémentations ont une courte durée d’action. Je la conseille plutôt en supplémentation pour la récupération après une infection ou bien au début d’une infection à dose élevée soit 600 mg toutes les 3 h pendant 3, 4 j puis 400 mg tt les 3 h.

Il est assez facile dans votre alimentation d’atteindre les doses recommandées par jour :

Ici quelques exemples en valeur décroissante: Cassis (180mg/100G) , persil, thym, poivre rouge cru, brocoli cru, choux de Bruxelles cru, kiwi, poivron vert cru, poivron rouge cuit, fraise, papaye , orange (57mg)

D’ailleurs si vous êtes curieux de connaitre la composition nutritionnelle de vos aliments c’est juste ici https://ciqual.anses.fr/

Et la phytothérapie ???

La Propolis: Les abeilles la fabrique à partir de bourgeons, résines, écorces, cire , sécrétions. Elle a des propriétés antivirales. En préventif 250 mg / jour en plusieurs doses au moment du repas pendant 20 j. Ne pas dépasser 3 semaines

La gelée royale: sécrétée par les jeunes abeilles nourricières: elle renforce le SI et combles les carences car très riches en vitamines minéraux , oligoéléments…Activité immunostimulante et immunomodulatrice intéressante en préventif. Attention au choc anaphylactique

Les algues: Klamath Spiruline: renforce l’immunite cellulaire et humorale

Les plantes immunostimulantes intéressantes en cure de 10j/mois

Astragale, Eleuthérocoque, Echinaceae, Ginseng: en cure de 10j/mois.

Voici quelques spécialités que j’aime bien conseiller à la pharmacie:

Le cyprès est contre indiqué en cas de grossesse et d’allaitement et à utiliser avec précautions en cas de maladies auto-immunes et ne doit pas être utilisé de manière prolongée. Il a des propriétés anti-virales, antitussive et anti-infectieuses pulmonaires.

L’echinaceae est une plante immunostimulante avec des propriétés antibacterienne, antiviral, anti grippal, anti-inflammatoire et cicatrisante. Elle est contre indiqué en cas de maladie auto immune et doit être utilisé avec précaution avec les corticoïdes, immunosuppresseurs, et chez les diabétiques.

ERGYMUNYL est composé d’échinacée, plantain et romarin, qui sont traditionnellement reconnus pour contribuer à la défense de l’organisme, et d’un extrait de pépins de pamplemousse. Plantain, échinacée, achillée et olivier ont une action au niveau des voies respiratoires. Le cuivre et le zinc soutiennent le système immunitaire.

L’avis d’un professionnel de santé est recommandé pour les enfants de moins de 3 ans, en cas de grossesse et d’allaitement et de maladies auto-immunes.

RAPPEL IMPORTANT

Ne pas utiliser d’anti-inflammatoires en cas de suspicion d’infection par le COVID 19 mais aussi de tous types d’infections: ORL, maux de gorge, otite, douleurs dentaires, fièvre, maux de tête…. Attention à l’automédication et toutes les spécialités contenant de l’ibuprofène, de l’aspirine (ADVIL, NUROFEN) et toutes autres anti-inflammatoires que vous avez dans vos armoires à pharmacie.

En effet l’inflammation est un processus naturel de notre organisme pour se défendre contre les infections. Les anti-inflammatoires entrainent un risque de complication bactériennes et d’aggravation en réduisant l’efficacité de notre système immunitaire.

Cependant toutes les personnes ayant un traitement de fond par corticoïdes ou anti-inflammatoires pour une pathologie spécifique n’arrêtez pas votre traitement sans avis médical!!! Parlez en à votre médecin.

Pour les personnes avec un terrain allergique qui suivent un traitement anti-histaminique (bloque la sécrétion d’histamine). Il est recommandé que vous suiviez correctement votre traitement en période d’exposition aux pollens. En effet si vous libérez trop d’histamine responsable des manifestations allergiques cela empêchera votre corps de réagir correctement en cas d’affection par le coronavirus notamment dans la sécrétion d’interférons. Vous pouvez regarder la video de Michel Cymes à ce sujet https://www.youtube.com/watch?v=86-VCmBg58c. Attention les antihistaminiques ne sont pas des anti-coronavirus!!!! Et si vous n’êtes pas allergique c’est totalement inutile d’en prendre.

J’espère que cet article vous sera utile. D’ici la je vous invite à RESTEZ CHEZ VOUS et RESPECTER LES GESTES BARRIERES !!! il n’y a rien qui vous protégera mieux contre cette pandémie.

Prenez soin de vous et de vos proches.

A très vite.

Léa

Vous pourriez également aimer…

2 Comments

  • Reply
    Aude
    18 mars 2020 at 0 h 28 min

    Article très intéressant, merci!

  • Reply
    Cathychou
    20 mars 2020 at 23 h 59 min

    Merci pour ce très long article, extrêmement intéressant et complet !
    Je suis ravie de vous avoir connue par le biais d’Instagram !! Prenez bien soin de vous surtout !!!

Laisser un commentaire